Un NAS Synology pour s’émanciper du cloud des Gafa

S’il vous est arrivé de perdre vos données suite au crash de votre disque dur, vous vous êtes sans doute poser la question, de comment sécuriser vos données ? Une réponse souvent apportée est d’utiliser un NAS. Je vais donc vous présenter les fonctions possibles d’un NAS, car même si la fonction première est de gérer les sauvegardes, vous allez voir que les services proposés par un NAS vont bien au delà.

Contexte

Mon premier système de sauvegarde était un simple disque dur connecté à mon ordinateur via USB, jusqu’au jour que mon ordinateur tombe en panne, disque dur HS. J’ai réussi à le changer et par chance, mon système de sauvegarde m’a permis de récupérer mes données. J’ai réalisé ce jour, que tout miser sur un seul disque dur était très risqué. Suite à cette expérience, j’ai décidé d’investir dans un NAS Synology. Beaucoup d’éléments qui vont être présentés, sont valables pour n’importe quel NAS. Synology est néanmoins remarquable concernant son expérience client. L’ergonomie de l’interface est très agréable, et permet de simplifier énormément la configuration et l’utilisation au quotidien de votre NAS.

Les fonctions de base

Le centre de paquets

L’ajout de fonctionnalités se fait à l’aide de l’application « Centre de paquets ». Ce dernier propose tous les services disponibles pour votre NAS. Vous avez la liste officielle que vous pourrez compléter des paquets de la communauté très active de Synology.

Partage de fichiers et serveur multimédia

Les fichiers enregistrés sur le NAS, peuvent être organisés avec l’application « File Station ». On peut créer des volumes partagés et préciser qui peut y accéder. Les photos ou les vidéos peuvent être visualisées avec des applications spécialisées : « Photo Station » et « Vidéo Station ». Je n’ai pas eu le besoin d’utiliser d’autres applications pour les vidéos, même si « Plex » est disponible dans les paquets mis à disposition. « Vidéo station » transforme votre NAS en serveur multimédia, c’est rapide, aucune latence et vous pourrez facilement télécharger vos vidéos sur vos tablettes pour les voyages par exemple. Automatiquement, « Vidéo Station » proposera de transcoder la vidéo, si nécessaire.

La sauvegarde

Vous pouvez donc utiliser votre NAS pour gérer les sauvegardes de vos contenus. Si vous avez un MAC, vous pourrez très facilement créer un volume pour y enregistrer vos sauvegardes Time Machine. Tout ce que vous avez à faire, c’est de brancher ce « gros » disque dur au réseau de votre domicile. Le mien, un DS 216 play présenté sur cette vidéo, posséde deux disques dur en RAID 1. De cette façon si un des deux disques tombe en panne, le second prendra le relais. Pour sécuriser encore plus mon NAS, j’ai branché mon disque dur USB initial à mon NAS. Ceci me permet de sauvegarder en local mon NAS. Le seul risque à présent, c’est qu’un incendie se déclare et brûle toute mon installation. Synology propose de sauvegarder votre NAS dans le cloud en cryptant vos données, mais vous pouvez également vous connecter à un autre Synology pour y envoyer votre sauvegarde.

Le téléchargement

Synology propose l’application « Download station » pour télécharger des vidéos que ce soit depuis Youtube ou via le protocole Torrent. Pour les torrents, je préfère l’application « Transmission » qui propose plus d’options. Ce qui est intéressant, c’est de pouvoir lancer un téléchargement à distance depuis votre mobile.

L’accès distant à votre NAS

Synology propose un service qui permet d’accéder à votre NAS en passant par leur site web. Ce service se nomme « Quick connect ». Cela fonctionne bien, mais pour ma part je préfère me connecter directement à mon NAS via un VPN. Pour cela vous aurez besoin d’une IP fixe ou d’un nom de domaine qui vous redirige vers l’IP de votre domicile. Dans mon cas, ma box internet n’a pas d’IP fixe. J’ai donc créé un nom de domaine chez Gandi.net et j’utilise le script « dyn-gandi » pour mettre à jour la redirection si mon adresse IP externe venait à changer.

Le VPN configuré est L2TP, car il me permet d’obtenir mon adresse IP externe comme si j’étais à mon domicile. Donc même à l’étranger, je peux continuer à regarder les sites exclusifs pour la France. C’est très facile à configurer que ce soit sur votre NAS, sur votre smartphone ou votre tablette.

Serveur de messagerie

Il est possible d’utiliser votre NAS, comme serveur de messagerie. J’ai configuré cette fonction depuis peu. Ce n’est peut-être pas à la portée de tout le monde, mais avec LE bon tuto ce n’est pas si compliqué. Depuis pas mal de temps, je ne supporte plus les publicités ajoutées dans mon interface gmail. C’est un comble, Google vous évite les spam plutôt bien, mais par contre il analyse tous vos mails pour vous proposer ses propres publicités, de façon de plus en plus intrusif.

La configuration DNS ressemble à ceci :

@ 10800 IN MX 10 <NOM EXTERNE DE MON SERVEUR DE MAIL>.<MON NOM DE DOMAINE SUIVI D'UN POINT>. @ 10800 IN TXT "v=spf1 a mx ip4:<NOM EXTERNE DE MON SERVEUR DE MAIL>.<MON NOM DE DOMAINE> ~all" _dmarc 10800 IN TXT "v=DMARC1; p=none" <NOM EXTERNE DE MON SERVEUR DE MAIL> 300 IN A <MON IP EXTERNE> <NOM EXTERNE DE MON SERVEUR DE MAIL> 10800 IN MX 10 <NOM EXTERNE DE MON SERVEUR DE MAIL>.<MON NOM DE DOMAINE SUIVI D'UN POINT>. mailkey._domainkey 3600 IN TXT "t=s; p=<Clé publique générée par mon NAS>"

Depuis la version DSM 6.1, Synology propose l’application MailPlus qui transforme l’interface de mail en véritable gmail like… Donc utiliser son NAS Synology comme serveur de mail, c’est bénéficier d’une ergonomie bien conçue et agréable.

Serveur web.. ou pas

Je n’aborderai pas volontairement, l’usage du NAS en tant que serveur Web. En effet, autant pour prototyper, cela peut être utile, mais votre ordinateur le fera aussi bien. En revanche, cela me parait du bon sens de ne pas exposer plus que nécessaire l’accès à votre NAS. De plus un site web doit être opérationnel 24h/24. Or vous pouvez avoir besoin de l’arrêter pour faire une maintenance. De mon point de vue, un hébergeur sera bien plus adapté pour votre site web.

La suite collaborative

Depuis 2017, Synology propose de nouvelles applications pour partager des fichiers et travailler de façon collaborative. Chaque année des améliorations sont ajoutées.

Drive, Chat, Moments et Office

Drive permet d’accéder à ses fichiers de façon plus conviviale. Mais surtout, si vous installez le package « Office », vous pourrez éditer des fichiers Excel, avec votre NAS, à la façon Spreadsheet de Google. C’est de qualité.

L’application Chat, propose le même genre de service que « Slack ». Cette application est parfaite pour proposer une messagerie d’équipe. Comme les données sont uniquement sur votre NAS, en terme de protection de vos données, on peut difficilement faire mieux.. Avec « Chat » il est possible de configurer des Webhook, ce qui vous permet de connecter « Chat » avec IFTTT par exemple. Je n’ai pas encore creusé, mais il est doit être possible, voir facile d’y intégrer un chatbot tellement à la mode il y a encore peu de temps..

L’affichage de vos photos a été revue avec l’application Moments. Le design est plus « tendance », l’interface est plus simple et mieux intégrée avec l’usage des smartphones.

iTunes serveur ou pas

Synology propose un package pour transformer votre NAS en bibliothèque iTunes. Cela fonctionne bien, mais Apple, Google, Deezer, Spotify proposent des expériences musicales tellement abouties qu’il est difficile de se suffire de cette application pour gérer sa musique. Mais çà marche..

Git

Vous pouvez également installer un serveur Git. Vous pourrez ainsi créer des dépôts Git sur votre NAS. Cela vous évite d’être dépendant de Github qui ne devrait recevoir que les développements que vous voulez « volontairement » partager avec une communauté.

Docker

Depuis quelques années, Synology permet de gérer vos conteneurs Docker. Cette approche a tellement le vent en poupe, qu’il était difficile de ne pas l’évoquer. Malheureusement, tous les modèles ne proposent pas cette fonctionnalité, que je n’ai donc pas pu encore tester… Ma seule réserve concerne les ressources que ce système doit nécessiter pour bien fonctionner.

Docker Wallabag vs Readitlater

Grâce à Docker, vous pouvez faire héberger un service Wallabag sur votre NAS. Ce service est un concurrent des services type READITLATER.

Docker WeKan vs Trello

Grâce à Docker, vous pourriez proposer le service WeKan, qui est un concurrent à Trello. Ce service permet de gérer vos tâches avec une approche Kanban.

NextCloud pour synchroniser vos fichiers et transformer votre NAS en GED

Etant adepte du mindmapping, j’utilise depuis plusieurs années « Simplemind« . Cette application propose de connecter vos mindmaps sur les clouds connus comme Dropbox, Google drive. Mais Simplemind propose également de se connecter sur un serveur NextCloud. Et ce qui est génial, c’est qu’il est possible d’installer ce service sur votre NAS. Au delà du mindmapping, via ce service, vous transformer votre NAS en solution de GED.

Pour installer Nextcloud, j’ai suivi ce tutorial du weblog de Pascal (un autre).

Et la domotique dans tout çà

L’approche qui m’a semblé très pertinente est celle décrite par Ludovic dans un article récent : Transformez votre NAS Synology en Box Domotique ZWave

L’idée est la suivante, dans un « container » Docker, vous installez « Node red ». Vous y configurez « Open Zwave » et avec une clé USB zwave branchée sur votre NAS, vous pourrez ainsi gérer tous vos modules ZWave. C’est simple et efficace.

Bon n’ayant pas Docker, je me suis amusé à utiliser cette approche sur un RPI avec une clé EnOcean. Même sans Docker on arrive encore à faire des trucs sympa 😉

Conclusion

Mon avis

L’outil est tellement complet, qu’il convient de prioriser les usages qu’on souhaite exploiter de son NAS selon la cible des utilisateurs que l’on vise. Pour tout ce qui est sauvegarde, partage de fichiers, le NAS est parfaitement adapté. Il sait aussi bien stocker que mettre à disposition vos fichiers. Les outils collaboratifs proposés sont de belle facture. Ils peuvent permettre à un groupe de personnes, de discuter et d’échanger des fichiers. Utiliser son NAS comme serveur de mail, permet de dépasser les limites des hébergeurs et de se développer sa propre solution d’emailing. Pouvoir utiliser son NAS comme serveur Git, permet de sécuriser ses développements. Un NAS d’entrée de gamme se positionne parfaitement comme outil pour vous aider à élaborer vos projets. Même avec une version qui date de trois ans, ce dernier a toujours la capacité d’intégrer de nombreuses évolutions pour suivre les dernières tendances de travail collaboratif. Je n’ai pas fait d’étude de marché, mais le prix que j’ai payé pour acquérir ce NAS est largement rentabilisé quand je vois l’ensemble des services proposés par Synology.

Et surtout, un NAS, c’est une alternative crédible pour s’émanciper du cloud des Gafa..

The post Un NAS Synology pour s’émanciper du cloud des Gafa appeared first on Domotique Info.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *